Il existe plusieurs critères de choix spécifiques à prendre en compte pour bien choisir votre nettoyeur moquette :

  • L’usage
  • Le type
  • L’autonomie
  • La puissance
  • La multifonctionnalité
  • L’aspect pratique
  • Le confort d’utilisation

L’usage

Comme nous venons de vous l’expliquer, c’est le critère principal de différenciation entre les nettoyeurs moquette. Chaque type de nettoyeur moquette a ses avantages et ses inconvénients.

L’usage que vous réservez à la machine ainsi que la fréquence d’utilisation jouent un rôle important lors du choix du bon nettoyeur moquette.

Un aspirateur, avec ou sans brosse, permet d’enlever la poussière et les poils d’animaux qui s’accrochent et s’accumulent pour salir la moquette. Elle se fait environ 1 à 2 fois par semaine ou plus selon les cas.

Pour un entretien journalier et plus profond de votre moquette, un nettoyeur vapeur est recommandé. Il vient à bout des taches superficielles très visibles, sans le moindre souci. Il se démarque surtout par le fait qu’il n’a besoin d’aucun détergent ni produit chimique. Il utilise juste de la vapeur pour un nettoyage efficace, économique, hygiénique et écologique.

En revanche, pour un nettoyage périodique en profondeur, une shampouineuse s’impose. Elle est notamment reconnue pour son efficacité sur les moquettes très encrassées avec une rapidité d’action inégalée. Son principal inconvénient est qu’elle va agir en répandant dans la moquette un produit de nettoyage qui va laisser un résidu qui ne s’enlèvera pas avant longtemps.

Le type

Les nettoyeurs vapeur peuvent se décliner en modèle simple, reconnu pour sa polyvalence avérée, ou en nettoyeur vapeur aspirateur pratiquement automatique. Le nettoyeur vapeur à main, quant à lui, est très léger tandis que le balai vapeur est réservé au nettoyage des sols durs.

Il existe deux grands types de shampouineuses moquette : le type balai et la shampouineuse à traîneau. La shampouineuse de type balai se révèle légère et pratique donc moins encombrante car elle prend peu de place. Seulement, elle doit sa compacité à un réservoir de plus faible contenance, donc moins performant. La shampouineuse à traîneau, quant à elle, se démarque par une performance liée à une grande capacité de réservoir et une grande puissance. Cependant, elle est un peu encombrante.

L’autonomie

L’autonomie compte aussi parmi les principaux critères de choix, en termes de nettoyeur moquette. Elle est fonction de la capacité de la cuve. Plus la cuve est grande, plus l’appareil est autonome.

Votre choix dépendra donc de la surface à nettoyer, sachant par exemple qu’un nettoyeur moquette balai est doté d’un plus petit réservoir (1 à 3 L environ) qu’un nettoyeur moquette à traîneau. Un nettoyeur vapeur assurera jusqu’à 2 h d’autonomie pour 2 L d’eau.

Avec un appareil équipé d’un grand réservoir, on évite les arrêts fréquents pour le remplissage de la cuve. Les modèles haut de gamme affichent jusqu’à 30 L, ce qui augure une autonomie de plusieurs heures.

La puissance

La puissance du moteur est aussi un critère de choix déterminant, lorsqu’il s’agit de nettoyeur moquette. Celle-ci va déterminer la capacité de nettoyage de la machine.

Des modèles haut de gamme affichent quelque 1 500 W ou plus, garant d’une mise en route rapide, mais surtout un nettoyage en profondeur en un rien de temps. Une grande puissance permet aussi de maintenir la température de l’eau à un niveau constant, tout au long de l’opération. Dans ces conditions, les saletés incrustées sur la moquette ne pourront pas résister plus longtemps.

La multifonctionnalité

Un nettoyeur moquette multifonction représente aussi un investissement utile. En plus de sa fonction de base, il peut par exemple nettoyer les vitres, mais aussi des revêtements de sols comme le carrelage. Les accessoires qui l’accompagnent sont pour quelque chose dans sa polyvalence.

En effet, l’appareil est équipé entre autres d’une brosse et d’un pistolet à haute pression pour nettoyer les sièges de voitures ainsi que des embouts pour surfaces lisses. Certains modèles proposent même un fer à repasser.

Par ailleurs, un nettoyeur polyvalent est adapté à nettoyage à sec ou humide, ce qui lui permet de venir à bout des poils d’animaux sans le moindre souci.

L’aspect pratique

Certains modèles de nettoyeur moquette s’avèrent pratiques, en permettant une planification du nettoyage via une application. L’utilisateur peut alors donner le La de l’opération, même durant son absence. Il est même possible de recourir à divers modes de nettoyage, dont le mode Eco (économiseur d’énergie) et le mode Turbo (puissance maximale).

Le confort d’utilisation

Le confort d’utilisation est aussi à vérifier au moment d’acheter un nettoyeur moquette. Mieux vaut s’assurer de l’ergonomie de la poignée, garant d’une maniabilité optimale. Le niveau sonore est aussi un critère à prendre en compte, pour que les séances de nettoyage ne soient pas trop éprouvantes pour les oreilles. Les appareils que l’on peut commander via une application mobile sont donc à privilégier pour faire du ménage une vraie partie de plaisir.

Lire la suite du guide d’achat : Les différents types de nettoyeurs moquette

Retourner à la page principale du guide : Les meilleurs nettoyeurs moquette en 2017